L'Europe et le Monde : Défis et Ambitions FRAN0001 [New window]

Europa und die Welt : Herausforderungen und Ambitionen GERM0001 [New window]

Europa and the World : Challenges and Ambitions ROYU0001 [New window]

Brochure


L'Europe et le Monde : Défis et Ambitions

Vendredi 17 et Samedi 18 octobre

Les Rencontres Européennes de Luxembourg 2008

Historique

Notre perception historique d'Européens nous fait regarder le Monde comme ayant été presque toujours centré autour d'une région, mais de manière dynamique, en ce sens qu'une région a dominé, avant de céder la place à d'autres régions. Par exemple de la Mésopotamie à l'Europe. Ce déplacement ayant eu lieu d'est en ouest. Si bien que du 17ème siècle à la fin du 19ème l'Europe de l'ouest en a en quelque sorte été le centre

Puis au cours du 20ème siècle, éprouvée par les deux guerres mondiales de1914 et 1939, l'Europe a vu diminuer sa prépondérance stratégique et morale. Les nations européennes qui se considéraient « grandes puissances » ont, avec la décolonisation, perdu le qualificatif de grandes, elles ont dû repenser leur rôle.

Après la deuxième guerre mondiale, et à la fin de la guerre froide avec la Russie, la prééminence des USA s'est affirmée. Heureusement, dès la fin de la deuxième guerre mondiale, l'Europe (de l'ouest) a commencé à s'organiser pour mettre en place étape par étape un ensemble politique « à coordination souple, dynamique et évolutive » appelé Union Européenne. Aucune des précédentes puissances coloniales ne pouvait seule retenir le rôle précédent, mais ensemble…

Avec la mondialisation, nous sommes passés à un monde multipolaire, où chaque pôle entend défendre énergiquement sa place. L'Europe est maintenant face à des puissances émergentes (Chine, Inde) alors que la puissance des Etats-Unis n'a pas faibli.

Notre thème de 2008, découle de ce constat simple que nous venons d'évoquer : le monde est multi centré, avec des modifications continues des rapports de forces

La créativité scientifique appartient encore en priorité aux Etats-Unis qui disposent encore de beaucoup de capacité d'initiative stratégique. Mais il convient de regarder attentivement les changements de rapports de force. La Chine, l'Inde ou le Brésil sont des puissances en plein développement qui font peser, au niveau mondial, leur poids sur le marché des matières premières, sur l'économie et la politique.

L'Europe, malgré son poids économique, cherche encore son unité et sa cohérence. Elle peine à parler d'une seule voix : conflits en ex Yougoslavie, difficultés avec la Russie, intégration lente des anciens pays de l'Est, conflit israélo-palestinien;etc

Forte de ses traditions humanistes et culturelles, forte de sa puissance économique, elle continue cependant à bénéficier au-delà de ses frontières d'une image positive car elle abrite en son sein une diversité culturelle et intellectuelle considérable. La demande d'Europe est plus forte à l'extérieur qu'en son sein.

Personne ne s'attend à ce que l'Europe devienne dans un avenir prévisible une puissance stratégique, ni une puissance militaire, mais chacun attend d'elle qu'elle reste un modèle de diversité, de tolérance, de prospérité et d'ouverture, tout en se donnant les moyens de conserver son rayonnement intellectuel et moral.

Nos Rencontres 2008 vont nous conduire à analyser quelles sont les pistes qui pourraient lui permettre de jouer encore un rôle incontournable sans obligatoirement prétendre redevenir le centre unique et universel du monde.

Rencontres 2008

Quatre thèmes de discussion ont été retenus :

1) Les valeurs: L'Europe a une longue tradition humaniste. La Déclaration universelle des droits de l'Homme est née en Europe. Son universalité est elle encore reconnue? L'Europe peut elle être un vecteur de ces valeurs dans des régions où elles sont manifestement remises en cause?

2) Le modèle social : L'Europe a fonctionné sur un modèle social qui maintenait une distance modérée entre les diverses couches sociales et veillait à la protection des plus faibles. Elle semble, sous la pression de la mondialisation, tentée de remettre en cause son modèle sans augmenter son efficacité. Il y a là tout un champ de réflexion pour trouver les moyens de rester fidèle à ses traditions.

3) Les perspectives économiques : L'une des premières puissances économiques actuellement, l'Europe a une place à défendre (ou à revendiquer) pourvu qu'elle en ait la volonté. L'arrivée en force des puissances émergentes dans l'économie mondiale, oblige à un effort soutenu dans le développement de nos ressources, nos compétences et nos savoir-faire.

  • Le rôle de l'Euro dans l'importance qu'a l'Europe sur la scène internationale.
  • Les compétences scientifiques et techniques. L'Europe dispose d'acquis scientifiques considérables, elle doit investir pour maintenir et développer ses positions
  • L'énergie et les matières premières : Pour jouer son rôle et mettre en oeuvre ses politiques l'Europe doit veiller à la qualité et à la régularité de son accès à l'énergie et aux matières premières.

4) L'avenir de l'Europe : puissance ou autre modèle ?

  • L'impact diplomatique : L'Union européenne (et ses Etats membres) dispose du potentiel diplomatique le plus important du Monde: c'est son "soft power". Comment mieux l'utiliser au service de ses valeurs et de son modèle économique et social?
  • La capacité militaire : L'Europe n'a pas vocation à l'aventure militaire ; elle ne peut néanmoins rester une entité politique sans protection et sans capacité d'intervention. Les décennies passées ont montré qu'un potentiel de maintien de la paix dans le monde est indispensable pour répondre –en accord avec nos obligations internationales- à des crises qui surviennent de manière peu prévisible
  • La perception d'elle-même : L'Europe doit faire rêver plutôt que de trop se poser la question de son déclin. Elle doit affronter ses angoisses, choisir ses ambitions et enfin mettre en place les moyens de réaliser ses objectifs.


Europa und die Welt : Herausforderungen und Ambitionen

Freitag 17 und Samstag 18 oktober

Als Europäer haben wir die Angewohnheit, den Lauf der Weltgeschichte so wahrzunehmen, als habe sie sich immer um eine einzige, zentrale Region herum ereignet, wenn auch stets um eine andere. In dieser Vorstellung hat sich das Zentrum kontinuierlich von Ost nach West verschoben, zunächst vom Zweistromland (Babylonien, Mesopotamien) nach Europa. Vom 17. bis zum ausgehenden 19. Jahrhundert betrachten wir Westeuropa als dieses Zentrum.

Von den beiden Weltkriegen 1914 und 1939 schwer gezeichnet, hat Europa seine strategische und moralische Vormachtstellung im 20. Jahrhundert zusehends eingebüßt. Stattdessen sind die USA zur neuen Weltmacht aufgestiegen. Glücklicherweise jedoch haben die Staaten (West-) Europas nach dem Ende des Zweiten Weltkrieges Stück für Stück am Aufbau einer neuen politischen Einheit mitgewirkt, die sich durch ein flexibles, dynamisches und entwicklungsfähiges Miteinander auszeichnet: die Europäische Union. Keine der vormaligen Kolonialmächte wäre in der Lage gewesen, ihre frühere Rolle zu verteidigen, aber gemeinsam ...

Mit der zunehmenden Globalisierung ist unsere Welt multipolar geworden, und jede Weltregion versucht nach Kräften, ihre Position zu behaupten. Während die USA nach wie vor ein dominierender Akteur bleiben, sieht sich Europa gleichzeitig mit neuen, aufstrebenden Mächten wie China und Indien konfrontiert.

Trotz seiner wirtschaftlichen Stärke tut sich Europa derweil schwer, mit einer einzigen Stimme zu sprechen ; es ist weiter auf der Suche nach Einigkeit und Kohärenz.

Mit seinem kulturellen und humanistischen Erbe, seinem geistigen und intellektuellen Reichtum, seiner wirtschaflichen Stärke und dem Willen, sein Sozialmodell zu erhalten, genießt Europa weit über seine Grenzen hinaus hohes Ansehen. Das Verlangen nach Europa ist außerhalb größer als in Europa selbst.

Niemand erwartet, dass Europa in absehbarer Zukunft zu einer strategischen oder miltärischen Weltmacht aufsteigt, doch es wird von ihm erwartet, dass es weiterhin ein Vorbild für Verschiedenheit, Toleranz, Wohlstand und Aufgeschlossenheit bleibt, und dass es sich selbst die Mittel gibt, um seine intellektuelle und moralische Ausstrahlung zu bewahren.

Unser Thema im Jahr 2008 entspringt dieser Erkenntnis. Im Rahmen unserer „Begegnungen 2008" wollen wir uns mit der Frage befassen, welche Möglichkeiten Europa offen stehen, um auch in Zukunft eine zentrale Rolle in der Welt zu spielen, ohne allerdings den Anspruch zu erheben, ihr alleiniger Mittelpunkt zu sein. Wir schlagen vor, unsere Gespräche um folgende vier Themen kreisen zu lassen:

  • die Werte
  • das Sozialmodell
  • die wirtschaftlichen Perspektiven
  • Europas Zukunft: Weltmacht oder anderes Vorbild


Europa and the World : Challenges and Ambitions

Friday 17th and Saturday 18th octobre

According to the European tradition the world has almost always been dynamically centred on a region. At regular intervals the leading region has surrendered leadership to another region. From Mesopotamia to Europe, from east to west, this process took place. From 17th century until end of the19th, Western Europe has been the centre of the world.

During the 20th century, weakened by the two world wars 1914 and 1939, Europe had to face the decline of its moral and strategic leadership. Pre-eminence of the United States of America has steadily consolidated. Fortunately as early as the end of World War 2, (western) Europe started to –step by step- implement a political entity «organized through soft, progressive and dynamic coordination», called today "European Union". None of the former colonial nations had a chance to retain their former role, but together…..

With the development of globalisation, several poles of leadership have developped, and each pole will defend its pre-eminence with determination. Europe is facing emerging powers, such as China, India, Bresil,.., whilst the United States keep their leading role.

Europe despite its economical strengths is still looking to consolidate its unity and coherence. It hardly can speak with one voice.

Because of its humanist and cultural traditions, because of its economic strengths, it keeps benefiting , beyond its borders of a very positive image since it offers a wide scope of intellectual and cultural diversity. The demand for a strong Europe is bigger outside than inside

Nobody expects that Europe will, in the foreseeable future, become either a strategic power or a military power, but many expect it to continue supplying a model for diversity, tolerance, prosperity and openness whilst it makes any effort to retain its intellectual and moral values.

Our subject for 2008, follows our previous considerations. Our "Rencontres" 2008 propose to develop which choices can enable it to continue playing a fully recognized role, without dreaming of acting as a unique and universal centre of the world. We will organize the debate around four main subjects

  • Values
  • Social concepts
  • Perspectives for the Economy
  • Future Europe: Great Power or alternative model ?

Connexion

Statistiques

Compteur d'affichages des articles
259333

Avec la collaboration

Gol Logo.gif