Samedi 18 octobre 2014 / Samstag den 18. Oktober 2014

Centre Culturel de Rencontre Abbaye de Neumünster

Europe en quête de sens, médias en quête d’avenir. fr

Europe in search of a meaning, media seeking a future. uk


Europe en quête de sens, médias en quête d’avenir

Dans l’image que nous nous faisons du monde le rôle des medias est devenu prépondérant. Mais, face à une Europe qui se cherche, des citoyens qui doutent, quel est leur rôle exact? Sont-ils porteurs de valeurs immanentes ou contradictoires? De quelle façon participent-ils au système social que nous avons construit et qui, à son tour nous façonne ?

Est-ce que les medias sont les porteurs de l’idée européenne ou ne sont-ils que le reflet de lobbies divers : économiques, politiques ou institutionnels ? Quelle image de l’Europe, celle des Institutions ou celle des citoyens, les médias véhiculent-ils ? Quelles sont les variantes culturelles, économiques et opérationnelles concernant les médias entre les différentes nations composant l’Union européenne ?

Les citoyens que nous sommes sont-ils bien informés et peuvent-ils faire confiance aux médias ? Le pluralisme et une information la plus honnête possible à défaut de pouvoir être objective : des chimères ou des objectifs raisonnables ?

Qui possède quoi ? Qui dirige quoi ? Peut-il y avoir une libre expression alors que la presse, dans un certain nombre de pays est entre les mains de grands groupes capitalistes et que, partout les « marchés » imposent leur loi d’airain ? Qu’est-ce qui prime en capitalisme : le rendement ou la vision et la fonction politique et sociale ?

La révolution numérique, avec son enfant naturel le « Net » et toutes ses déclinaisons, a-t-elle modifié cette situation ? La production et la diffusion de « contenus » en régime numérique requièrent indubitablement des financements plus réduits. L’offre plus variée ne serait-elle qu’un faux semblant participant à un enfumage général ? L’évolution de la technologie vers le numérique pouvait laisser espérer un authentique pluralisme démocratique. En est-il ainsi ? Est-ce qu’un éventuel «Quatrième pouvoir » serait légitime ?

L’Économie du net est dominée par les intérêts économiques des USA. Quelle incidence cette situation peut-elle avoir sur les états européens ? Serait-elle un danger pour notre souveraineté. Exemples : Google, Facebook, Twitter et les autres ? Et la régulation, les accords internationaux notamment l’accord en préparation entre l’UE et les USA ?

On pourra également s’interroger sur d’autres aspects : La convergence des médias : streaming, VOD, les diffuseurs-producteurs (exemple : Netflix).

D’autres questions peuvent encore être évoquées :

La télévision généraliste a-t-elle un avenir ? La radio demeure-t-elle l’unique valeur sûre ? La presse écrite sur le net est-elle plus analytique que la presse version ‘papier’ ? Les relations entre les producteurs de contenu, les opérateurs de réseau et portails d’aiguillage (type Google).

Quid des réseaux sociaux ?

Etc…. Le débat est ouvert, vous avez la parole.

 


 

Europe in search of a meaning, media seeking a future..

In the representation we have of the world, the part of the media has become dominant. However, with a soul searching Europe and skeptic citizens what is their exact role? Are they holders of immanent or conflicting values? How do they partake in the social system that we have built and that in turn shapes us?

Are the media promoters of the European idea or are they merely a reflection of various economic, political or institutional lobbies? What image of Europe do they carry? Is it a reflection of its institutions or the vision of its citizens? What are their cultural, economic and operational differences within the European Union? Are we well-informed citizens and can we trust the media? Pluralism and - objectivity being hard if not impossible to reach - honest and accurate reporting: are they chimeric or reasonable goals?

Who owns what? Who runs it? Can there be free speech while in a number of countries the press is in the hands of important capitalist groups and that everywhere the "markets" impose their iron law? What prevails in capitalism: yield or vision and political and social purpose?

Has the digital revolution, with its natural child the net and its digitized variations, changed this situation? Production and dissemination of digital content undoubtedly require smaller investments. Could it be that the differentiated offer is merely a smoke screen? Digital technology could restore hope for a genuinely democratic pluralism. Is this true? Could a "Fourth Power" be legitimate?

The internet economy is dominated by the commercial interests of the United States. What is the impact of this situation on European states? Is it a threat to our sovereignty? Examples: Google, Facebook, Twitter and many more? What about regulations, international agreements including the coming “free” trade agreement, the TTIP, in preparation between the European Union and the United States?

We may also consider other aspects: the convergence of media, streaming, VOD, the emergence of internet based broadcaster- producers (e.g. Netflix). Other issues may be raised:
Does generalist television have a future? Do radios remain the only safe bet? Is the written press on the net more analytical than the print versions? The relationship between content producers, network operators and news portals feeding on “borrowed” free content (e.g. Google).

What about social networking?

The debate is open, the floor is yours.


 

Connexion

Statistiques

Compteur d'affichages des articles
254145

Avec la collaboration

Gol Logo.gif